CookiesAccept

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Rénover aujourd’hui pour mieux vivre demain

Energies renouvelables 

Les énergies renouvelables sont les énergies issues de la nature et exploitées par l’homme. Ce sont les énergies venant du soleil, du vent, de la chaleur de la terre, des chutes d’eau, des marées ou encore de la croissance des végétaux. 

 Elles n’entrainent pas ou peu de déchets ou d’émissions polluantes. Elles participent à la lutte contre l’effet de serre et les rejets de CO2 dans l’atmosphère. Les énergies renouvelables sont inépuisables par rapport aux « énergies stock » tirées des gisements de combustibles fossiles : pétrole, charbon, lignite, gaz naturel.

Les énergies renouvelables sont les suivantes :

   •Solaire

   •Eolienne

   •Géothermique

   •Biomasse

   •Hydraulique

A : L’énergie solaire se divise en deux types :

   •Energie solaire thermique (consultez notre dossier sur le solaire thermique dans la partie chauffage par énergies renouvelables)

Grâce à l’installation de panneaux solaires thermiques, la lumière du soleil se transforme en énergie thermique (chaleur).

   •Energies solaire photovoltaïque

Grâce à l’installation de panneaux solaires photovoltaïques, la lumière du soleil se transforme en électricité.

Les cellules photovoltaïques sont des carrés de 15 centimètres de côté et d’un tiers de millimètre http://www.economiedenergie.fr/majic/pageServer/070300005y/fr/Shema-d-une-cellule-photovoltaique—pop-up-.html d’épaisseur, formées de plusieurs couches de silicium superposées, dont la composition chimique est différente. Plusieurs cellules sont raccordées entre elles afin de former un module photovoltaïque, appelé aussi panneau solaire.

Les modules photovoltaïques ont une durée de vie de 20 à 30 ans. Ils sont garantis par les fabricants http://www.economiedenergie.fr/majic/pageServer/090300005z/fr/Schema-d-un-module-photovoltaique—pop-up-.html(jusqu’à 20 ans pour certains) et sont insérés dans un cadre étanche résistant aux intempéries, intégrable à la plupart des architectures.

Le principe de fonctionnement est le suivant :

   •Les cellules photovoltaïques transforment les rayons du soleil en courant électrique continu.

   •L’électricité obtenue passe par un onduleur qui convertit le courant continu en courant alternatif.

   •A la sortie de l’onduleur est branché un compteur électrique qui calcule la production de l’électricité du réseau.

A la suite de l’installation des panneaux solaires photovoltaïque vous avez deux possibilités d’utilisation de votre production d’électricité :

   •Utiliser une partie de l’électricité produite, pour vos besoins personnels en électricité et revendre le surplus à EDF

   •Revendre la totalité de l’électricité produite à EDF

Grâce à ce type d’installation, vous pouvez couvrir les 2/3 de votre consommation en électricité (hors chauffage, eau chaude et cuisson) pour une maison moyenne.

Le tableau suivant vous permet de voir combien vous pouvez produire d’électricité et combien vous pouvez gagner en la revendant (installation moyenne de 20m² de panneaux solaires)


 
 

Pose intégrée au bâti

Pose non intégrée au bâti 

Nord

Sud

Nord

Sud

Revente 
(en site 
raccordé)

Production annuelle*(en kWh)

2.850

3.450

2.850

3.450

Tarif de rachat

58 ct€ / kWh

31,4 ct€ / kWh

 

Revenus annuels

1.496 €

2.001

810

1.083

Revenus générés sur 20 ans

17.952

24.012

9.720

12.996

 

 

Source : www.economiedenergie.fr

Comme pour les panneaux solaires thermiques, l’orientation idéale des capteurs doit se faire entre le sud-est et le sud-ouest et ils doivent être inclinés entre 30et 60°.

L’implantation peut être effectuée sur une toiture, une terrasse ou en façade. Lors d’une pose sur une toiture, vous pouvez intégrer totalement vos panneaux solaires dans la toiture. A ce moment-là ils sont installés directement sur la charpente et remplacent les éléments de couverture. Cela peut se faire lors d’une rénovation de maison ancienne ou être directement prévu lors d’une construction d’une maison neuve. Sinon, ils peuvent être simplement posés sur une installation existante. 

Pensez qu’il y a certaines démarches administratives à faire pour ce type d’installation et n’oubliez pas de consultez notre dossier Crédit d’impôt et Prêt à taux 0% pour rénover votre habitat moins cher grâce aux avantages fiscaux et financiers.

B : L’énergie éolienne utilise la force du vent pour faire tourner des aérogénérateurs et produire ainsi de l’électricité. En principe les éoliennes réalisent la production industrielle, mais il existe également de petites éoliennes dites « domestiques » qui peuvent être installées chez les particuliers.

C : L’énergie géothermique puise sa source dans la terre afin de produire de la chaleur et de l’électricité. Cela ne dépend ni des conditions climatiques, ni de la saison ou du moment de la journée. Un forage permet de récupérer les calories contenues soit dans l’eau chaude souterraine soit dans les roches. Ces dernières serviront principalement au chauffage urbain et à la production d’électricité.

Pour une installation chez les particuliers, on peut opter pour une Pompe à chaleur géothermique. Cet équipement présente des performances très intéressantes. En effet, pour un kilowattheure d’énergie électrique consommé, il restitue trois à quatre kilowattheures de chaleur par logement. Une bonne partie du chauffage peut donc être assurée par une énergie gratuite, renouvelable et non polluante prélevée dans le sol. Cependant, ces pompes sont assez compliquées à installer car cela nécessite un forage du sol, une grande surface de terrain, le respect des distances par rapport aux arbres et réseaux enterrés, des démarches administratives etc.

D : L’énergie biomasse emploie des matériaux d’origine biologique comme combustibles pour la production de chaleur, d’électricité ou de carburants. Le bois représente à lui seul près de 9 millions de tonnes équivalent pétrole consommées et constitue la principale source d’énergie renouvelable en France. Son utilisation, dans l’habitat individuel mais aussi dans l’industrie, fait aujourd’hui appel à des technologies très performantes : foyers fermés, poêles, inserts et chaudières manuelles ou automatiques. Ces équipements bénéficient depuis le 1er janvier 2006 d’un crédit d’impôt de 50% sous certaines conditions. Ces technologies se caractérisent par leur contribution à la lutte contre l’effet de serre et garantissent des rendements de plus en plus performants, rendant l’énergie bois économiquement très compétitive.

Pour plus de détails, consultez notre dossier sur le chauffage au bois

E : L’énergie hydraulique utilise la force de l’eau et la transforme en électricité. On l’appelle hydroélectricité. L’eau fait tourner une turbine qui entraîne un générateur électrique qui injecte les Kilowattheures sur le réseau. L’énergie hydraulique représente 19% de la production totale d’électricité dans le monde et 13% en France. Ce système est principalement utilisé à l’échelle industrielle. 

Sources : ADEME, www.economiedenergie.fr

Comme pour les panneaux solaires thermiques, l’orientation idéale des capteurs doit se faire entre le sud-est et le sud-ouest et ils doivent être inclinés entre 30et 60°.

L’implantation peut être effectuée sur une toiture, une terrasse ou en façade. Lors d’une pose sur une toiture, vous pouvez intégrer totalement vos panneaux solaires dans la toiture. A ce moment-là ils sont installés directement sur la charpente et remplacent les éléments de couverture. Cela peut se faire lors d’une rénovation de maison ancienne ou être directement prévu lors d’une construction d’une maison neuve. Sinon, ils peuvent être simplement posés sur une installation existante. 

 Pensez qu’il y a certaines démarches administratives à faire pour ce type d’installation et n’oubliez pas de consultez notre dossier Crédit d’impôt et Prêt à taux 0% pour rénover votre habitat moins cher grâce aux avantages fiscaux et financiers.

B : L’énergie éolienne utilise la force du vent pour faire tourner des aérogénérateurs et produire ainsi de l’électricité. En principe les éoliennes réalisent la production industrielle, mais il existe également de petites éoliennes dites « domestiques » qui peuvent être installées chez les particuliers.

C : L’énergie géothermique puise sa source dans la terre afin de produire de la chaleur et de l’électricité. Cela ne dépend ni des conditions climatiques, ni de la saison ou du moment de la journée. Un forage permet de récupérer les calories contenues soit dans l’eau chaude souterraine soit dans les roches. Ces dernières serviront principalement au chauffage urbain et à la production d’électricité.

 

  

Pour une installation chez les particuliers, on peut opter pour une Pompe à chaleur géothermique. Cet équipement présente des performances très intéressantes. En effet, pour un kilowattheure d’énergie électrique consommé, il restitue trois à quatre kilowattheures de chaleur par logement. Une bonne partie du chauffage peut donc être assurée par une énergie gratuite, renouvelable et non polluante prélevée dans le sol. Cependant, ces pompes sont assez compliquées à installer car cela nécessite un forage du sol, une grande surface de terrain, le respect des distances par rapport aux arbres et réseaux enterrés, des démarches administratives etc.

D : L’énergie biomasse emploie des matériaux d’origine biologique comme combustibles pour la production de chaleur, d’électricité ou de carburants. Le bois représente à lui seul près de 9 millions de tonnes équivalent pétrole consommées et constitue la principale source d’énergie renouvelable en France. Son utilisation, dans l’habitat individuel mais aussi dans l’industrie, fait aujourd’hui appel à des technologies très performantes : foyers fermés, poêles, inserts et chaudières manuelles ou automatiques. Ces équipements bénéficient depuis le 1er janvier 2006 d’un crédit d’impôt de 50% sous certaines conditions. Ces technologies se caractérisent par leur contribution à la lutte contre l’effet de serre et garantissent des rendements de plus en plus performants, rendant l’énergie bois économiquement très compétitive.

Pour plus de détails, consultez notre dossier sur le chauffage au bois. 

E : L’énergie hydraulique utilise la force de l’eau et la transforme en électricité. On l’appelle hydroélectricité. L’eau fait tourner une turbine qui entraîne un générateur électrique qui injecte les Kilowattheures sur le réseau. L’énergie hydraulique représente 19% de la production totale d’électricité dans le monde et 13% en France. Ce système est principalement utilisé à l’échelle industrielle. 

 

Sources : ADEME, www.economiedenergie.fr

Aller au haut